↑ Retour à Découvrir la ville

Relations internationales

Depuis quelques années, les collectivités territoriales se sont vu reconnaître une capacité d’action à l’international. Elles sont près de 3000 en France à élaborer et mettre en oeuvre des projets d’importance autour d’un objectif partagé : la solidarité entre les peuples et les sociétés civiles. Courcouronnes fait partie de ces villes et souhaite structurer son champ d’action à l’international pour inscrire son engagement dans le développement d’une politique innovante de coopération.

La ville a affirmé sa volonté de nouer des contacts à l’international, dans le cadre d’échanges scolaires, comme le fait régulièrement l’école Jules Ferry, et de projets de coopération. Ainsi, des liens ont été établis avec le Québec autour des questions d’éducation, avec la Norvège sur des thématiques jeunesse, mais aussi avec le Gabon, et plus particulièrement la province de l’Estuaire. En effet, ce pays souhaite porter un effort particulier sur le développement des infrastructures, la formation des jeunes, le perfectionnement professionnel, le respect de l’environnement, la santé et l’éducation notamment. Autant de préoccupations qui rejoignent les réflexions déjà engagées à Courcouronnes.

En tant que “ville laboratoire”, Courcouronnes s’ouvre aux idées et aux pratiques nouvelles, aux échanges d’expériences et à une meilleure connaissance mutuelle. C’est dans cet esprit qu’ont été effectués, dès l’année 2010, deux déplacements à l’étranger d’une délégation de la ville, l’un au Québec et l’autre au Gabon afin de mieux connaître les fonctionnements et les différentes politiques publiques, particulièrement en matière d’éducation.

Par ailleurs, neuf associations courcouronnaises sont engagées dans le domaine des relations internationales. Chacune d’elles étant focalisée sur une région du monde, l’ensemble des associations repérées couvre les cinq continents en intervenant tantôt dans le domaine de la solidarité, de la coopération, de l’aide humanitaire, des échanges scolaires ou encore de la promotion et de la découverte culturelle. Pour valoriser et coordonner ces actions a été créée la Mission des relations extérieures en juin 2011. Rattachée à la Direction de la Politique Éducative, elle se concentre principalement sur deux thématiques : l’éducation et l’environnement.

De nombreuses actions ont d’ores et déjà été mises en place depuis 2010. Dans le cadre de la convention avec le Gabon, une tonne de matériel socio-éducatif a été envoyée aux écoles et aux structures Petite Enfance locales. Une délégation Gabonaise conduite par la Présidente du Conseil Départemental du Komo-Mondah a été reçue en mai 2011. Des élèves de l’école Paul Bert et du collège Paul Fort correspondent avec des élèves gabonais et des actions d’échanges culturels sont en cours. De la même façon, des élèves sont allés à Kristiansund en Norvège et d’autres à Jackson dans le Michigan. D’autre part, la ville de Courcouronnes a souhaité profiter de l’expérience de l’association des YMCA du Québec pour adapter le dispositif « Alternative suspension » en faveur de la persévérance scolaire en partenariat avec les collèges Paul Fort et Jean Lurçat.

Courcouronnes adhère depuis peu à Cités Unies France, mandatée par le Ministère des Affaires Étrangères et Européenne (MAEE) et est désormais référencée sur l’Atlas Français de la Coopération décentralisée sur le site du MAEE.


Mentions légales et crédits | Nous contacter
©2017 Ville de Courcouronnes